J’accepte d’être en vacances, et vous ?

vacances, summer, entrepreneuse, cheffe d'entreprise, entreprenariat

Comme toutes working girl qui se respecte, je suis très active toute l’année. J’ai un emploi salarié à temps plein, je suis cheffe d’entreprise, j’ai une maison à tenir et des proches à affectionner (le meilleur pour la fin ;-)).

Mon choix de vie étant de travailler intensément durant l’hiver, ce qui équivaut à faire tout ce qui demande du temps pour être construit, pour pouvoir relâcher la cadence l’été et laisser plus de place à la lecture, à la réflexion, la formation, le papillonnage tout en profitant des températures estivales, du soleil, de la mer, de la piscine, des apéros.

Mais voilà, je me suis rendue compte il y a peu que je laisse très peu de place à rien. Même si mes plages de travail sont très light, finalement j’ai toujours la tête un peu au boulot que ce soit dans le choix de mes lectures, dans les vidéos que je prends le temps de regarder en grillant au soleil, quand je suis à vélo … J’ai toujours une pensée pour le boulot. Bon je me suis aperçue que lâcher prise chez moi est synonyme de créativité libérée qui s’exprime n’importe quand, même au resto !

Cela ne me dérange pas mais il est vrai que je ne déconnecte jamais mon cerveau ! Jamais je choisis un roman à lire pour le plaisir par exemple. Alors cette année, j’ai décidé d’accepter d’être en vacances et d’accueillir ces moments qui ne servent à rien sauf à me reposer pour de vrai. En effet, même si mes moments boulot sont très court, uniquement 2h le matin et parfois 2h la nuit avec un moment lecture après la sieste, j’accepte cette année de partir à la plage ou à la piscine avec juste de la crème solaire, ma serviette, une bouteille d’eau et mes lunettes. J’accepte de rester dans l’eau sans rien faire que de me rafraîchir en papotant. J’accepte de rester sur le sofa extérieur pour contempler la vue. Car je suis en vacances !

Et puis finalement si on réfléchit bien, y’a t’il des urgences, je parle de vraies urgences à avancer un sujet ? Y’a t-il besoin d’une réponse instantanée à ce mail ? Y’a t-il besoin que je finisse absolument ces visuels avant la fin de mes vacances ? Si je regarde les vidéos que je me suis mises de côté à mon retour, est-ce grave ? La liste peut-être longue encore mais prenons conscience que chacune de ces questions trouvera la même réponse : NON.

Alors si tu es en vacances, je t’invite à laisser la place au farniente. Peut-être me diras-tu que ce n’est pas le moment, c’est sans doute vrai. Peut-être me diras-tu que tu as absolument besoin de sortir ce nouveau programme qui te trotte dans la tête depuis des lustres, te libérer c’est une bonne raison de travailler mais limites toi. Peut-être me diras-tu que l’été est ta période la plus grosse, c’est vrai aussi mais dans ce cas tu relâcheras l’hiver.

Mais si tu te sens épuisée, qu’au fond de toi tu as envie de glander et/ou de passer du temps avec tes proches mais que tu te FORCES à bosser, alors dans ce cas je te dis, STOP tout et reposes toi, tu n’arriveras de toute façon à rien. Tu bosseras nuit et jour et tu ne seras pas satisfaite du résultat alors autant passer de bons moments. Et puis entre nous, je suis prête à te parier qu’une fois que tu seras détendue, ce que tu peinais à faire sera fait en 30 minutes !

Alors dis moi, acceptes-tu d’être en vacances ?

Posted in Mon point de vue and tagged , , , , .

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *