Mettre l’organisation à son service

cheffe d'entreprise, estime de soi, sa mission d'entrepreneuse, bonnes résolutions,lâcher prise, retour de vacances,libérer sa créativité, retrouver l'inspiration,bilan,

Après 4 semaines de vacances en Espagne, me revoilà en Ile-de-France … Comme tous les ans, je rentre avec un petit coup de blues. Mon périple d’été m’offre tellement … J’y retrouve famille et amis et qu’est-ce que ça fait du bien ! Ça fait du bien d’être entourée de gens qui prennent soin de vous et réciproquement … Ça fait du bien ces moments légers ou tout le monde ne pense qu’à sortir du quotidien pour profiter à fond de la vie ! Ne pas avoir d’horaires et se retrouver n’importe quand pour partager un moment à la plage, au parc, à la piscine, au resto … ou tout simplement se croiser et s’arrêter pour discuter car après tout on a le temps. Pouvoir faire uniquement ce qu’on a envie : se poser la question « piscine ou plage ? » , aller se baigner, bronzer, déjeuner, faire la sieste et retourner se baigner, s’apprêter et sortir dîner puis prendre un verre sur la plage …Fini “Me enamoramé” de Shakira partout suivi de Despacito … Fini les Aquarius accompagnés de pelotas, patatas bravas, de sépia troceada a la plancha, albondigas … Fini le pain le pan con tomata y pernil … Fini les triangles de Manchego … Fini les terrinas de Wiskhy … Fini la chaleur du soleil qui réchauffe ma peau … A l’année prochaine !

Malgré mon coup de blues, je suis quand même contente de retrouver ma vie car je l’aime. J’aime mon nid douillet, j’aime sortir dans Paris, j’aime mes jobs, j’aime pouvoir faire des visites culturelles et activités avec mon fils, j’aime pouvoir me dire que de Paris je peux partir n’importe où, j’aime pouvoir retrouver des saveurs de tous pays, j’aime les brunchs … Cette coupure est nécessaire, car elle permet de lâcher prise, de libérer ma créativité et mon inspiration. Chaque fois, je me rends compte que plus je me repose, plus je sors de mon quotidien plus je suis rattrapée par les idées qui germent dans ma tête ! Mais ce que j’aime par dessus tout c’est qu’elles sont quasi toutes bonnes et qu’elles ne m’empêchent pas de dormir ! Je me baigne et je me dis, tiens ça serait pas mal ça … J’achète du pain et je me dis tiens je devrais plutôt faire ça comme ça … Je croise une amie et je me dis tiens j’adore ses chaussures où elle les a achetées ? … Heu je m’égare … Je ne m’empresse pas de les noter comme je le ferai le reste de l’année, je me dis que quand je me mettrai devant mon pc pour bosser, si une idée me revient c’est qu’elle était vraiment bonne, si je l’ai oubliée c’est que c’était pas encore assez abouti. C’est ça les vacances, c’est zéro pression !

Cette coupure m’a aussi permis de faire mon bilan de septembre 2016 à juillet 2017 : quels sont mes succès ? qu’est-ce que j’ai aimé faire ? qu’est-ce que je n’ai pas aimé faire ? qu’est-ce que j’aurai aimé faire ? qu’est-ce que j’aimerai refaire ? Ce bilan est aussi bien pro que perso. Assise sur ma serviette les yeux fermés parce que le soleil m’éblouit et entre deux siestes, j’y pense. Pas besoin de crayons, d’ordinateurs, de téléphones portables, juste ma tête et moi ! Entre deux pensées, il m’arrive de me relever et de dire mais tu te rends compte chéri c’est top ça puis de me rallonger. C’est ça les vacances, on a dit on fait ce qu’on a envie au moment où on a envie et sans pression. Je suis ravie d’avoir pris le temps de faire cette rétrospective car même si je le savais, j’ai pris le temps de le réaliser : cette année passée a été intense, forte en émotion et riche dans tous les sens du terme. C’est cette année que j’ai mis le doigt sur ma mission, ce pourquoi j’ai lancé Complice De Votre Succès. C’est cette année que j’ai cadré précisément l’ADN de mon entreprise, que j’ai ciblé mes clientes préférées, celles que j’ai envie d’accompagner jusqu’à la réussite. C’est en fonction de mes capacités et de leurs besoins que j’ai conçu mes offres. C’est avec tout ce que j’ai acquis cette année que j’ai l’intention de faire encore plus avec Complice de Votre Succès pour mieux guider les entrepreneuses qui ont tendance à se mettre toute seule des bâtons dans les roues, celles qui ne sont pas soutenues par leur conjoint mais qui veulent coûte que coûte restées indépendante en travaillant, celles qui n’ont pas le choix que d’assumer leur travail, la maison et les enfants, celles qui recherchent un équilibre entre toutes leurs vies, celles qui reprennent une vie professionnelle après une longue coupure, celles qui recherchent une mentor pour éviter de rencontrer des difficultés dans la gestion de leur entreprise. Je n’ai pas de baguette magique, mais je reste persuadée qu’en ayant une vie professionnelle active dans laquelle on s’épanouit et s’accomplie, on gagne en estime de soi. En étant bien dans sa peau et sa tête, elles montrent l’exemple à vos enfants. Elles auront confiance elles et rayonneront auprès de leur conjoint, de leurs proches, de leur famille et de leurs amis. Mais surtout financièrement elles seront indépendantes et ça c’est pas rien. Elles ont de l’or entre les mains et dans leur tête alors,  assumez pleinement ce rôle de cheffe d’entreprise pour voir et faire grand.

Lors de cette rentrée :

  1. j’ai ajusté les objectifs que je m’étais fixés pour qu’ils soient réalistes et atteignables à fin 2017.
  2. j’ai décidé de me lever plus tôt le matin et dormir plus tôt le soir car je suis plus efficace le matin que le soir
  3. j’ai priorisé ce qui est important dans ma vie professionnelle
  4. j’ai uniquement conservé les routines dont j’étais satisfaite
  5. je ferai attention à ne pas m’épuiser car je ne suis plus bonne à rien

Ne perdez pas de temps avec le superflu et allez directement à l’essentiel ! Faites comme moi et listez vos bonnes résolutions pour cette nouvelle année professionnelle. Gardez en tête de vous mettre dans des situations de succès, vos objectifs doivent être réalistes et atteignables. Idem pour vos bonnes résolutions. Souvenez-vous que votre ressource la plus précieuse et votre temps, mais que c’est une ressource limitée, utilisez-la intelligemment. Et soyez la cheffe de votre entreprise !

Posted in Entrepreneuriat and tagged , , , , , , , , .

One Comment

  1. Pingback: Quand on ne peut pas déléguer, on s'organise | Sabrina Colard - Complice de votre succès

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *