Télétravail et Instruction à la maison : comment s’organiser pour bien vivre le confinement ?

Le confinement est une situation mondiale inédite. Je ne pensais pas qu’un jour le Président de la république nous demanderait de rester chez nous en ne limitant nos déplacements qu’ au strict nécessaire.

Le rythme de nos vies a soudainement changé. Alors qu’on était habitué à sortir sans contraintes pour :

  • pour travailler
  • faire nos courses
  • voir nos amis
  • réaliser des sorties culturelles

Nous devons apprendre à vivre différemment. Mais pour combien de temps ?

Les entreprises ont tout de suite pris les devants en organisant des points urgents et critiques “Coronavirus” pour permettre aux salarié-e-s de travailler dans les meilleures conditions possibles : 

  • Réviser les stratégies pour qu’elles s’adaptent au contexte actuel
  • Mettre en place des outils pour garder le contact et produire

Mais qu’en est-il de la maison ? Qu’on soit seul ou en famille, avez-vous pensé à organiser votre vie personnelle et pas seulement votre vie professionnelle ?

Je suis entrepreneure et salariée. En créant mon propre moule, je ne cloisonne plus vie personnelle et vie professionnelle. Ma vie est un tout que j’équilibre en fonction de mes priorités et mes aspirations

Ce mindset m’a été très utile pour organiser notre vie durant le confinement. A l’image des entreprises, je n’ai pas attendu pour définir nos standards, ceux qui nous permettent de vivre ensemble, en respectant les besoins des uns et des autres, dans un environnement sain.

Profiter de la période pour se réaliser en tant que femme, maman, compagne, salariée et entrepreneure. 

Après une semaine, j’ai constaté sur les différents réseaux sociaux et dans les médias que ce n’est pas évident pour tout le monde. Que la situation génère des peurs, des angoisses et du stress. Que la distanciation sociale est vécu comme un interdit qui donne encore plus envie de sortir. Qu’être obligé-e de rester chez soi donne une impression d’étouffement

Je vais vous livrer quelques bonnes pratiques qui fonctionnent bien chez nous. Nous vivons bien ce confinement, nous sommes heureux d’être ensemble et profitons de chaque instant pour souder notre famille

On garde le rythme

Etre à la maison ce n’est pas une raison pour être éternellement en week-end à traîner en pijama en remplaçant tous les repas par un apéro. Ce n’est ni bon pour le moral, ni pour le métabolisme. C’est aussi un tue l’amour pour un couple et ça ne donne pas le bon exemple aux enfants.

Être à la maison n’empêche pas de conserver un rythme basé sur semaine/week-end et travail/loisirs. Comme je le disais, il suffit juste d’appréhender différemment la vie, s’organiser pour limiter le temps passé sur les corvées ménagères, être productive/if quand c’est le moment de travailler et maximiser la qualité des moments ensemble.

Nous sommes 3 à la maison, 2 adultes et 1 enfant de 4 ans. Mon mari télé-travaille, moi je continue mes activités professionnelles comme d’habitude et je me charge de l’instruction à la maison.

J’ai un planning avec :

  • le temps cuisine
  • le temps corvées
  • le temps courses
  • le temps travail
  • le temps instruction
  • les temps ensemble

Ce planning est écrit et affiché pour que chacun se l’approprie.

On gagne du temps

Pour échapper aux éternelles questions :

“ Qu’est-ce qu’on mange ? “

“ Maman, qu’est-ce que je peux faire ? “

“ Est-ce que mon pantalon préféré est propre ? ”

J’ai des listes :

  • Menu de la semaine
  • Liste d’activités à faire en famille
  • Liste d’activités à faire ensemble (maman et fils)
  • Liste d’activités à faire seul (pour que maman puisse travailler)
  • Routine ménage

Ces listes me permettent d’être sereine. Je choisis un moment calme, je prends 1 heure, en général le dimanche soir ou le lundi matin. Je me pose pour faire les listes de la semaine à venir.

Plutôt que de prendre 30 minutes à chaque fois, d’être interrompue et de rencontrer les mêmes problématiques chaque jour, je préfère tout concentrer à un moment que je choisi. 

On prépare

Avec le rythme et les listes, on est déjà pas mal, mais je gagne encore du temps on préparant tout à l’avance, surtout pour les activités avec mon fils. 

Rien que de plus énervant que de perdre son temps à chercher le livre qui sera la base de la thématique du jour, à chercher la peinture et le tablier qui va avec … Ou encore à se demander où la friteuse est rangée …

Alors je prépare dans un coin tout ce dont j’aurai besoin. 

Au final, le confinement ne change pas grand chose pour moi. C’est pourquoi je le vis bien. La seule qui change c’est les courses, si j’oublie de la levure chimique bah tanpis je fais sans, je ne vais pas au franprix. 

Le planning est un cadre qui n’est pas strict.

Il n’est pas là pour marcher “au pas” mais plutôt pour que tous les 3 on soit d’accord sur ce qu’il y a faire, que ce soit formalisé. Cela favorise la communication claire et simple et évite les “je pensais que c’était clair, ça me semblait logique”.

Veille à constituer ce planning en fonction du caractère de chaque personne, ne demandes pas à ton mari, ta femme ou tes enfants de changer. On part des personnes et on construit à partir de ça.

On garde le contact

On n’arrête de penser au boulot et on prend des nouvelles de la famille et des amis.

On organise des apéros virtuels, c’est à dire qu’on convient d’un rendez-vous et on se connecte tous au même moment à WhatsApp, Slype, Hangout Meeting …. Ce soir, on teste Houseparty.

C’est aussi important de garder le contact entre les personnes réunies dans la même habitation, alors prévoyez des jeux, des échanges … Comme d’habitude, le virtuel est un outil à consommer avec modération.

Mon objectif est de passer le moins de temps possible sur les choses courantes et répétitives sur lesquelles je n’ai pas de valeur ajoutée. Pour passer ce temps gagné sur des choses qui me font plaisir, comme une partie de monopoly en famille, jouer avec mon fils ou bien encore lire.

 

Cependant, je me rends compte qu’il est important pour bien vivre ce confinement, d’avoir un lieu d’habitation qui convient. Avoir un nid douillet qui correspond à la famille et aux membres qui la compose. Alors plus que jamais, je vais poursuivre d’oeuvrer pour me rapprocher chaque jour, encore plus de mon idéal de vie. 

 

Faire ce que je veux, quand je veux, comme je veux, si je veux

Voilà, tu sais maintenant ce qui me permet d’être heureuse au quotidien en limitant les contraintes sur lesquelles je n’ai pas la main., en apprenant à vivre avec car au final elles sont secondaires, je garde la main sur tout ce qui fait mon bonheur.

Durant toute la durée du confinement, j’enverrai chaque jour aux abonné-e-s de ma newsletter une astuce détaillée, par exemple :

“ Oh non, ma canalisation est bouchée et je n’ai plus de Desktop, que faire ?”

“ Mon enfant ne me laisse pas travailler et réclame constamment ma présence, comment faire ?”

“ Quelles activités faire avec mon enfant ? “

“Mon mari travaille, je suis seule pour tout faire, help ! “

Ca t’intéresse ? Abonnes-toi : http://bit.ly/NlReenchantersaviepro

 

Si tu veux plus de conseils personnalisés car tu te sens dépassé-e, au bout du rouleau et que tu ne t’en sors pas, envoie moi un mail à l’adresse : sabrina.colard@complicedevotresucces.com

Nous conviendrons d’un rendez-vous téléphonique. En plus de te proposer des solutions adaptées tes problématiques, cela nous permettra de faire connaissance, les rencontres sont rares dans nos vies de confiné-é-s.

Calendrier fait au début de la première semaine de confinement :

Calendrier 1

Calendrier revu au milieu de la première semaine de confinement :

Calendrier fait pour la seconde semaine de confinement en fonction de ce qui s’est passé lors de la première semaine :

Posted in Confinement and tagged , , , , , , , .

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *